AER – Memories of Old, l’oiseau tombé du nid

AER - Memories of Old a un point commun avec des jeux tels que Journey, Inside ou Brothers : A Tale of Two Sons : chacun à leur façon, ces titres ont une ambiance, une âme qui les caractérise indépendamment de leur genre. Enveloppées d’une certaine poésie, ces expériences parviennent à trouver l’équilibre parfait entre narration et gameplay. Mais AER - Memories of Old est-il vraiment de celles-là ?

Publicités
Article mis en avant

Absolver, quand désolation rime avec baston

Première production du studio Sloclap, Absolver définit un nouveau type de jeu à lui tout seul : le combat de mêlée multijoueur. À la croisée des genres entre le beat them all et le jeu de combat classique, le pari est-il réussi ? Réponse dans cette critique, garantie sans Dark Souls à l’intérieur.

Agents of Mayhem, dans l’ombre des Saints

Quatre ans après la sortie du quatrième opus de Saints Row, Volition remet le couvert avec un spin-off de la licence au lieu d’un classique épisode canonique. Si Agents of Mayhem parvient finalement à se détacher de son modèle, c’est à la fois pour le meilleur et pour le pire…

Fortnite, carcasse vide

Ce n’est un secret pour personne, malgré leur surexploitation, les zombies ont toujours la côte. Il en va de même pour les sandbox agrémentés de craft en tout genre ou les tower defense sur téléphone. Il n’en fallait pas plus pour qu’Epic Games joue l’apprenti sorcier et tente de mélanger le tout dans un seul et unique jeu, Fortnite.

The Crew : un Road Trip bon marché

Souvent, quand on voit une nouvelle licence, surtout en cette période où la nouveauté est plutôt rare, la hype monte très rapidement, ce qui fut le cas pour The Crew. Et souvent, quand la hype monte, la sauce prend rapidement le goût de vinaigre, et devinez quoi ? The Crew ne fait pas exception. Grâce au joli cadeau d’Ubisoft pour leurs trente ans, j’ai pu mettre la main dessus et le tester. Alors ça vaut quoi ?

Dead Cells : Aperçu

Je dois avouer que pendant Animasia, malgré le fait que j’était là-bas en mode pro, j’ai toujours eu des réflexes de touristes. Mais quand mes yeux se sont tournés sur la démo de Dead Cells, je suis tombé directement amoureux.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑