LITTLE BIG GAMES | Cités perdues, aquarium géant et somnambulisme…

Des petits jeux, qui, si pour certains n'ont pas fait grands bruits, méritent tout de même toute notre attention. Aujourd'hui, retour sur 1001 Spikes, Abzû et Back to Bed.

Publicités

Sexisme et puritanisme, quand Youtube censure injustement les créatrices

Récemment, Twitter a été secoué par deux hashtags particulièrement préoccupants, #MonCorpsSurYoutube et #notmybattlefield. Deux mouvements de contestation que tout oppose si ce n’est le sujet qu’ils abordent : la place de la femme dans notre société.

Les héroïnes oubliées des jeux vidéo des 80’s

Quand on y pense, c’est l'un des plus beaux twists de l’histoire du jeu vidéo des années 80. Après avoir lutté jusqu'à la fin de Metroid et avoir vaincu le Cerveau-Mère en cinq heures ou moins, le joueur avait le droit à une cinématique révélant la véritable identité du personnage principal en armure blindée : une femme...

ÉDITO | Osons tuer la note.

Le sempiternel débat reprend : faut-il donner des notes aux jeux vidéo ? La majorité sont pour, d’autres sont contre, les arguments fusent mais le débat lui s’enlise pour qu’in fine, le système de notation perdure contre vents et marais.

La musique dans Firewatch (Chris Remo)

Dans un jeu vidéo, la bande-son occupe une place importante pour le joueur. Que ce soit pour le divertir, lui offrir un retour sur ses actions ou l’aider dans l’appréhension de son environnement, elle est un élément indispensable pour servir le gameplay. Mais ce n’est pas tout. Bien utilisée, la musique ou l’ambiance sonore d’un titre peut transcender l’expérience et jouer un rôle primordial dans notre ressenti. La bande originale de Firewatch par Chris Remo en est un parfait exemple.

INTERVIEW | iLLOGIKA, l’autre studio derrière Cuphead avec David Fugère-Lamarre

En septembre dernier, après plus de quatre ans d’attente, Cuphead sortait enfin, prêt à nous régaler d’une direction artistique incroyable, véritable hommage aux cartoons des années 1930. Cela vous a peut-être échappé mais, fort d’un développement particulièrement chaotique, le Studio MDHR fit appel à un autre studio, iLLOGIKA, pour leur prêter main-forte juste avant la sortie. Penchons-nous plus en détail sur ces développeurs de l’ombre sans qui Cuphead aurait peut-être connu d’autres déconvenues…

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑