DÉCOUVERTE | Batman Rebirth Chapitre 41 : Tout le monde aime Ivy

En ce début de mois j’ai acheté mon habituel Batman Rebirth en version presse. Ce dernier contient notamment les deux premiers chapitres de l’arc d’une mini histoire en trois parties : Tout le monde aime Ivy . Tom King est toujours aux commandes mais ce récit marque le retour de Mikel Janin qui avait déjà fait un bon boulot sur l’arc “War of Jokes and Riddles”. Découvrons ensemble le premier chapitre de cette histoire.

L’amour du risque

Cela fait déjà une quinzaine de chapitres que notre batounet a décidé d’arrêter de jouer au chat et à la souris en demandant Selina en mariage. Depuis, plusieurs récits ont permis de nous tenir en haleine tout en mettant à l’épreuve ce nouveau couple : faire accepter la part sombre de Batman dans le récit War of Jokes and Riddles, faire accepter cette relation avec Catwoman dans un premier temps auprès de la Batfamily puis au yeux de Superman dans un récit sur un ton plus humoristique, puis, enfin, mettre à l’épreuve l’amour et la fidélité de notre justicier face à la puissante amazone Wonder Woman.

tout-le-monde-aime-batman-rebirth-tout-le-monde-aime-ivy-bruce-lit

Dans ce nouveau numéro, nos deux tourtereaux vont se retrouver seuls contre tous. En effet, le début du récit prend place avec Ivy majestueuse et hypnotique suivi de Bruce qui se réveil en état de transe perdu entre le rêve et la réalité. Tout de suite nous ressentons que quelque chose se trame. Alors qu’Alfred semble vouloir aider Bruce, celui-ci l’attaque violemment. Réfugié dans la Batcave, Selina ne tarde pas à le rejoindre avant de l’affronter. Batman injecte un produit à Selina ainsi qu’à lui-même et nos deux héros s’écroulent. Au réveil, Batman constate que Ivy a réussi à mettre sous sa coupe l’ensemble de la population terrestre ainsi que la Justice League. Notre chauve souris semble autant perplexe que nous, car il semblerait que pour une fois notre détective soit à court de solution…

Comme un air de déjà (I)vy

Il faut reconnaître que Tom King est doué pour donner une direction thématique à ses récits. Par exemple dans I am Gotham, King explorait la possibilité d’une ville qui n’aurait plus besoin de Batman. Dans I am Suicide, King explore les limites de l’inflexibilité de notre héros face à un ennemis aussi puissant physiquement et mentalement que lui, Bane. Cependant ce récit semble manquer un peu d’originalité puisque qu’il fait écho à une autre histoire de Scott Snyder dans Batman News 52 : Mascarade où Ivy (par l’intermédiaire du Joker) avait déjà possession de la Justice League.

batman-rebirth-tout-le-monde-aime-ivy-alfred

Dans cette histoire, Ivy semble bien plus puissante que d’habitude. Déjà de part le nombre de personnes qu’elle contrôle simultanément (pas loin de 7,5 Milliards quand même !), mais surtout, elle arrive à prendre le contrôle de héros (et super-vilains ?) qui, à la base, sont insensibles aux pouvoirs d’Ivy. Elle arrive même à faire dire à Donald Trump qu’il aime la nature ! L’originalité de ce récit réside dans son méchant qui a déjà accompli son plan : prendre le contrôle de la population pour sauver notre planète et la rendre meilleure. C’est d’ailleurs pourquoi Batman semble perdu car comment déjouer un plan déjà achevé ? Ce plan d’ailleurs laissera les lecteurs dans le doute : est-ce qu’Ivy agit dans le bien commun ou souhaite-t-elle faire disparaître l’humanité au profit de la nature ? Un flou, sans doute volontairement laissé par King, pour que nous cherchions les réponses dans les indices qui seront distillés dans les cases de cette intrigue.

Un récit sublimé par le talentueux Mikel Janin

S’il devait y avoir une seule raison pour que vous lisiez “Tous le monde aime Ivy”, c’est pour l’incroyable travail réalisé par Mikel Janin. Outre le niveau de détail pour la réalisation de la végétation qui est quand même un élément central à l’intrigue, les expressions de nos personnages sont particulièrement saisissantes. On peut citer par exemple le regard choqué sur le visage de Bruce Wayne quand il se réveille ou l’air suffisant des personnes sous le contrôle d’Ivy.  Janin dessine une Poison Ivy absolument magnifique, à la fois séduisante et élégante sans pour autant être hyper sexualisée.

batman-rebirth-tout-le-monde-aime-ivy-hello

Sa version de Ivy l’a fait d’ailleurs paraître plus humaine que d’habitude, elle n’a pas la peau verte (comme dans le récit complet “Poison Ivy: Cycle de vie et de mort”). Il n’y a qu’à observer la double page où Ivy est sur son trône végétal à la fois majestueuse et puissante dont la coiffure donne l’illusion d’une couronne qui semble flotter la case d’après. Il est a noter aussi que June Chung fait un très bon travail dans l’encrage. Notamment dans le choix des couleurs qui retranscrivent l’atmosphère de la batcave que la puissance de Poison Ivy.

Ce qu’on regrette :

  • Il s’agit d’une histoire “d’attente” à un plus gros arc narratif et donc risque d’être un peu expédié
  • Une histoire qui a des ressemblance avec news 52

Vous aimerez ce récit si :

  • Vous aimez Ivy
  • Vous aimez les intrigues “cérébrales”
  • Pour le boulot monstre de Mikel Janin au dessin, ainsi que l’ancrage de June Chung
  • L’amitié de Cat et Ivy qui risque d’être mis à l’épreuve

Vous pouvez retrouver les deux premiers chapitre dans le Batman Rebirth format presse numéro 21 de Février. L’histoire complète est disponible dans le tome 6 de Batman Rebirth : Tout le monde aime Ivy.

Publicités

N'oubliez pas de nous donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :