CRITIQUE | Glass : le Best-of de Shyamalan ?

En ce moment, les crossover et les films de super-héros ont le vent en poupe. Alors quand M. Night Shyamalan nous promet un film avec trois personnages de ses films passés : Elijah Price, David Dunn (Incassable) et Kevin Wendell Crumb (Split), on croise les doigts très forts pour que ce ne soit pas un espèce d’Avengers indé mais bien une réelle proposition comme seul le bonhomme sait nous proposer.

À la croisée des chemins

Avant de commencer, il faut éclaircir plusieurs points. Au moment où j’ai vu ce film, je n’avais pas vu de film de M. Night Shyamalan. Donc je ne connaissais pas grand choses des personnages principaux à part quelques grandes lignes. Car oui, l’histoire vient à la suite de Split et d’Incassable. Pourtant, il n’y a pas besoin d’avoir vu les deux premiers films pour suivre ce qu’il se passe à l’écran.

À la vue de personne

Le film commence avec David Dunn (interprété par Bruce Willis) qui combat des délinquants dans les rues tel un héros vengeur. Il mène l’enquête sur un homme surnommé la Horde qui est en fait “La bête”, une personnalité surhumaine de Kevin Wendell Crumb (James McAvoy). Après un combat musclé, les deux sont capturés et emmenés dans un hôpital psychiatrique par le docteur Staple (Sarah Paulson) où se trouve déjà Elijah Price (Samuel L. Jackson), l’homme responsable de l’accident de train qui a révélé les capacités de David. Ellie Staple pense que les trois sont atteints d’un trouble psychologique qui leur fait croire qu’ils ont des pouvoirs surhumains. Elle va donc essayer de les soigner ce qui va être compliqué vu que les trois, spécialement Elijah Price, n’ont pas vraiment envie de rester.

La narration autour des super-héros est vraiment intéressante sans être ennuyeuse. Car même s’il y a peu d’action, la tension est constante, habilement appuyé par la BO du film. Tout le film tourne autour de la place du super héros et de la confrontation entre le mythe et la réalité, ce qui en fait un OVNI dans le paysage des films de super-héros actuels. Oubliez les explosions dans tous les sens et appréciez plutôt une ambiance lourde et un rythme plus lent.

Une réalisation au millimètre

Mais même si nous sommes dans un thriller, les combats restent tout à fait à la hauteur, voire même plus intéressants que dans nos bons vieux Marvel ou DC. Ici, l’action est à un niveau plus humain ce qui donne plus d’intensité aux combats. La douleur est réelle et organique. La réalisation est également très portée sur la symétrie et la séparation de l’écran pour marquer différents passages. Tous les plans bénéficient ainsi d’un soin particulier. L’ambiance générale, plutôt froide colle ainsi parfaitement à l’environnement de l’hôpital. Rien d’extraordinaire certes mais cette apparente simplicité permet de laisser davantage de place à la narration.

Glass-Samuel-L.-Jackson-screen

Le bon, la brute et Samuel L Jackson

Le casting, lui, est excellent. À part Anya Taylor Joy que j’ai trouvé un peu en dessous (même si ça peut aussi venir de son personnage de Split) et des gardes qui surjouent un peu, tous les acteurs fournissent un travail remarquable. Les quatre protagonistes créent une très bonne dynamique et chacun apporte quelque chose à leurs échanges. Chapeau à Samuel L Jackson qui brille par sa présence sans à avoir à bouger de son fauteuil, tel un professeur Xavier du côté obscur.

Sans surprise, Glass est un bon film qui, en plus de s’immiscer dans le paysage cinématographique actuel, parvient à s’y faire une place unique. Il y a dix ou vingt ans, il y a fort à parier que Glass n’aurait pas eu le même sens. Malgré quelques longueurs, il parvient à rester divertissant et passionnant même si, néanmoins, il lui manque un petit quelque chose pour être un grand film. Peut-être une identité plus marqué ? Glass n’en reste pas moins un bon film de super-héros et excellent moyen de découvrir l’oeuvre de son réalisateur.

Publicités

N'oubliez pas de nous donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :