CRITIQUE | Pawarumi, le shmup bordelais

Il y a deux ans, le premier IGF (Indie Geek Festival) sortait le bout de son nez dans les couloirs d’Animasia. Et c’est là où nous avions pu découvrir un petit schmup coloré du studio bordelais Manufacture 43 nommé Pawarumi. Disponible depuis janvier 2018, je me suis procuré une version à Animasia 2018 pour faire ce test. Alors est-ce que ce jeu tient toutes ses promesses ? Voyons ça tout de suite !

Pierre Feuille Ciseau

Pawarumi est donc un shoot’em-up en 2D avec des graphismes en 3D. Alors bien entendu dans ce type de jeu, on ne peut pas trop s’attendre à quelque chose qui révolutionne le genre. Mais cela ne veut pas dire que Pawarumi n’a rien à proposer. Pour rendre le gameplay plus profond qu’un simple tirer et éviter, le vaisseau que nous contrôlons possède trois types d’armes qui ont chacune leur caractéristique. L’arme du “serpent” (vert), qui est une sorte de grosse machine gun laser, l’arme du “condor” (bleu) qui tire un énorme laser continu et l’arme du “jaguar” (rouge), qui tire des missiles auto-guidés. Vous n’aurez d’ailleurs que cela comme arme puisqu’il n’y a pas de bonus pour améliorer vos trois types d’armes. Mais alors en quoi est-ce que cela donne de la profondeur au gameplay ? Et bien, car les vaisseaux que vous allez rencontrer seront soit vert, soit bleu, soit rouge, ce qui correspond à type de vaisseau chacun. Chaque type de vaisseau donne des réactions différentes selon avec quelle arme on les touche. Avec un certain type d’arme, on peut récupérer de la vie, avec un autre on peut augmenter notre barre de super pour déclencher une super attaque (oh surprise !) et avec la dernière on peut faire plus de dégâts. D’ailleurs quand on tire, le HUD nous rappelle sur quel type de vaisseau on aura un certain effet.

Cette mécanique en apparence simpliste rend le jeu vraiment intéressant et conserve notre intérêt tout au long de nos sessions de jeu. Une mécanique qui n’oublie d’ailleurs pas au passage d’être aussi très complexe à maîtriser. Car le jeu va vous mettre une belle branlée, croyez moi, surtout si vous n’êtes pas un habitué du genre. Mais ça reste une branlée amusante qui nous donne envie de réussir à battre les 5 niveaux (ou 4 en mode facile) ce qui n’est pas chose aisé. De plus, si vous avez enfin réussi à battre le jeu, vous pouvez essayez de faire le kéké en accrochant votre nom sur le highscore du site. Bon par contre il faudra bien bosser car il y a déjà du monde.

Pas le temps de voir le paysage, mais c’est beau !

Bon je parle bien sûr de la partie principale de ce genre de jeu mais il ne faudrait pas oublier tout l’univers qui a été créé autour de Pawarumi. Le jeu est plongé dans un monde où se mélangent civilisations pré-colombiennes et technologie avant-gardiste ce qui donne un résultat sublime. Le mélange, bariolé à souhait, donne à Pawarumi un aspect unique. Même les cinématiques entre chaque niveau en mode splash art sont sublimes. Bref côté graphisme ça claque énormément surtout pour un premier jeu. Mais les musiques ont aussi la classe. Toujours dans l’univers moderne et pré-colombiens, l’ost colle très bien au monde mis en place mais aussi à l’action ce qui donne encore plus envie de se faire botter le cul juste derrière.

pawarumi-screenshot-boss

Une pépite rare

Et c’est à ce moment là que je commence à me demander ce que je dois dire. Que dire de plus ? Alors on pourrait être de gros grincheux en disant que l’histoire derrière le mode arcade on s’en carre complètement. On pourrait un peu râler de ne voir que cinq niveaux mais comme je l’ai dit avant, il faut y arriver à les faire ces cinq niveaux. Mais sinon, il n’y a rien à dire. On a affaire à un jeu qui certes ne révolutionne rien mais qui tape dans quelque chose qui n’est pas le genre le plus représenté. Le jeu est original, offre une mécanique hyper intéressante et un univers graphique et sonore génialissime. Alors oui clairement, que ce soit pour les fans ou non de shoot’em-up je ne peux que vous conseiller de vous procurer Pawarumi que vous n’aurez pas envie de lâcher de si tôt.

Publicités

N'oubliez pas de nous donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :