E3 2018 : ces jeux indés à ne pas rater !

Au milieu des grosses annonces de l’E3 2018, il est parfois difficile de repérer les productions plus modestes étouffées par les rouleaux compresseurs que sont les gros éditeurs tels que Sony, Microsoft, Bethesda etc. Mais si ces jeux n’ont pas les moyens de faire parler d’eux aussi bien que ces grosses pontes, ce n’est pas pour autant qu’ils n’ont rien à nous proposer, bien au contraire.

Un vent de fraîcheur

Comme nous l’avons déjà abordé, cette année, l’E3 2018 n’a encore une fois pas brillé par son originalité. Malgré quelques présentations prometteuses, la plupart des grosses productions demeurent désespérément des jeux aux mécaniques et univers interchangeables. On le disait déjà l’année dernière, pour espérer un quelconque vent de fraîcheur sur cette industrie bégayante, une seule solution demeure : les indépendants. Force est de constater que ce n’est pas cette année encore qu’ils nous feront mentir. Voici donc une petite sélection de ces irréductibles créateurs !

Sable

Mon coup de cœur du salon. Visuellement sublime, musicalement envoûtant, on jurerait voir prendre vie sous nos yeux les œuvres de Moebius. On ne sait rien si ce n’est que Sable semble nous promettre des panoramas à couper le souffle et un voyage emprunt de solitude. À surveiller de très très près.

Desert child

Une aventure toute de pixels vêtue faite de courses de moto volante à la sauce RPG. Là encore, une bande-sonore prometteuse et une vraie identité visuelle.

11-11 Memories Retold

Certes, Bandai Namco n’est pas à proprement parler une petite structure et les considérer comme des indépendants au sens qu’on lui donne n’est pas des plus judicieux. Ce n’est cependant pas une raison pour passer à côté de ce jeu que l’on devine d’une grande poésie. Il a beau revenir sur la période sombre de la Première Guerre Mondiale, cela ne l’empêche pas d’afficher une réalisation haute en couleurs et furieusement peinturesque (oui j’invente des mots).

Planet Alpha

Mélange de platformer et de réflexion, Planet Alpha ne semble pas réinventer la roue. La progression promet d’être linéaire et calquée sur des modèles du genre comme Inside. Son réel intérêt réside dans son univers : une planète inconnue, de la végétation luxuriante, des créatures gigantesques et des machines dangereuses nous dépeignent un monde riche et inspiré. Reste à voir quelle histoire nous sera racontée.

Nightcall

Dès son trailer, le message est clair, Nightcall sera tout sauf de la rigolade. Enquête sur fond de film noir, nous suivrons les aventures d’un chauffeur qui cherche à coincer un tueur en série qui sévit en plein Paris. Intriguant.

Publicités

N'oubliez pas de nous donner votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :