Le Bordeaux Geek Festival 2017, le bilan

Du 25 au 28 mai, nous nous sommes rendu à la troisième édition du “Bordeaux Geek Festival”, un événement encore jeune mais aux ambitions débordantes !

Le “BGF

Chaque année depuis 2015, le Parc des Expositions accueille le “Bordeaux Geek Festival”. Chapeauté en partie par Mandora (aussi organisateur du festival Animasia), quelques gros partenaires (French Tech Bordeaux, Fnac, NRJ…) et des partenaires locaux (AB2G, 127° Cap Sciences,…), le “Bordeaux Geek Festival” se veut l’étendard de la culture geek et a pour objectif de devenir LE festival geek incontournable, aussi bien pour le public que pour les professionnels.

Logo-BGF

Pour cela, le « BGF » brasse large et s’attache à représenter la majorité de ce qui fait l’essence de ce qu’on appelle communément la “culture geek” : comics, jeux vidéo, web culture ou encore high-tech, tous les thèmes abordés nous promettent une grande diversité.

Le festival dispose également d’un système de labels, au nombre de trois, chacun abordant un thème bien particulier. On trouve le “BGF Makers” qui met en avant les bricoleurs en tout genre, notamment à travers le spectre des FabLab (lieu de création qui met à disposition du matériel de création et ouvert à tous), le “BGF E-sport” qui cette année a organisé six tournois dont cinq avec un cashprize à la clé et enfin, le “BGF Awards by 3IS” qui, après vote du public, récompense des vidéastes Youtube pour leur travail.

labels-BGF

Demandez l’programme !

Pendant quatre jours, l’événement a été rythmé par de nombreuses animations et spectacles, allant de simples bornes de jeux-vidéo en accès libre, au concours de cosplay jusqu’au concert hommage à la culture geek. L’hommage était d’ailleurs le thème principal de la première journée du festival, qui, à l’occasion des 40 ans de la première sortie en salle du premier film Star Wars, a dédié cette journée à la célébration de la saga. L’occasion de rendre un nouvel hommage à l’actrice Carrie Fisher (la princesse Leia) avant d’enchaîner sur de très belles performances de différents groupes locaux spécialisés dans le maniement du sabre laser. Les autres journées ont elles aussi étaient ponctuées par quelques animations, moins impressionnantes, mais pour la plupart divertissantes.

Outre ces différentes représentations, ces quatre jours ont également été le théâtre de nombreuses conférences aux sujets divers et variés animées par des spécialistes, reconnu(e)s ou non, mais tous/toutes pertinent(e)s dans leurs approches. Science-fiction, mythologie, cosplay et bien d’autres thématiques ont ainsi été abordées. Malheureusement, celles-ci prenaient place dans deux tentes à l’extérieur du festival qui n’étaient pas particulièrement adaptées à l’exercice : chaleur et environnement ambiant inapproprié ont tôt fait de rendre certaines conférences laborieuses à suivre, à la limite parfois du désagréable. 

Yvan-WEST-LAURENCE-conférence-bgf
Yvan West Laurence pendant sa conférence sur les maquettes dans Star Wars (Crédit photo : Raphaël P-P).

Et que serait un festival sans ses invité(e)s ? Cette année, ce n’est pas moins d’une vingtaine de personnalités qui ont fait l’honneur de leur présence pour cette édition avec, entre autres, des personnalités du web comme Trash, Cyrus North, Ginger Force etc et des autrices/auteurs avec Charline Rose, Marie Gloris Bardiaux-Vaïente ou Mathias Lavorel et bien d’autres. Était également présent Brice Fournier (Kadoc dans “Kaamelott”) ainsi que les habitués Jigmé et Pat la réal. En surcroît, le festival a également mis en place une “Artist Alley”, lieu de rencontre et d’échange avec de nombreux autres invités issus de l’univers des comics et reconnu par la profession. Cependant, là encore, on déplorera une sélection sans éclat : à l’exception de Pierre-Alain de Garrigues (comédien de doublage), il n’y avait que très peu d’invités capable de faire bouger les foules.

invités-BGF-2017
Extraits des invités présents au « Bordeaux Geek Festival« . La liste complète ici.

Le “Bordeaux Geek Festival”, lieu de découvertes

Bien plus qu’une réunion de personnalités et de célébrités en tout genre, le “BGF” fut aussi l’occasion de découvrir de nombreuses associations et initiatives locales. En effet, bon nombre des animations et stands étaient assurés par des passionnés et professionnels de la région. On retrouvait, par exemple, des groupes de cosplayeurs à l’image de “West Coastplay” (dont c’était le premier événement de cette envergure) ou encore le “TCT”, association autour des jeux Nintendo. On notera également la présence de l’Académie de Sabre Laser Bordeaux, une des nombreuses associations présente sur place ayant participé au spectacle Star Wars.

On retiendra surtout l’effort appréciable fourni par le festival pour mettre en avant différents créateurs encore méconnus à l’image de Hara Kiwi ou Donjon Legacy dont les productions ont été diffusées en projection pendant toute la durée de l’événement. Seul bémol, les studios de jeux vidéo indépendants n’ont pas bénéficié d’une visibilité optimale, relégué la majeure partie du temps dans une tente à l’écart du hangar principal…

Un festival encore imparfait au potentiel inédit

Avec cette troisième édition, le “Bordeaux Geek Festival” affiche encore cette année sa volonté de concurrencer les plus grands événements déjà instaurés en France. Pour cela, il mise avant tout sur une grande diversité, qui, reconnaissons-le, constitue à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse. Alors que les différents festivals ont pour habitude de se concentrer sur un sujet bien précis autour duquel ils vont faire graviter d’autres thématiques, le “Bordeaux Geek Festival” fait le pari de mettre en avant tous les pans de la culture geek. Pari gagnant dans un premier temps puisque parcourir les lieux et partir à la découverte de tout cet univers est un véritable plaisir. Cependant, et rapidement, la lassitude s’installe. Les conférences, spectacles et invités ont beau rythmer les journées, on constate que sur l’événement en lui-même, il n’y a pas grand chose à faire : ne demeurent que quelques ateliers, quelques démonstrations et quelques exposants tentant malgré tout de combler ce vide.

BGF-esport-scène
La scène dédiée au « BGF E-sport » (Crédit photo : Page Facebook officielle du BGF).

On assiste alors au paradoxe du “BGF” : vouloir réunir et divertir une communauté elle-même divisée. Il suffit de constater l’écart d’intérêt pour une même proposition :  alors que le fan absolu de comics considérera l’”Artist Alley” comme une véritable pépite, d’autres passeront devant, sans un quelconque intérêt. Il en va de même pour la partie “BGF E-sport”, située à l’entrée et occupant une très grande place pendant le festival. Véritable LAN miniature, elle intéressera autant les initiés qu’elle laissera indifférent la plupart des visiteurs. Du contenu présenté à tous donc, mais pas pour tout le monde. À contrario, d’autres animations comme le cosplay ont réussi à trouver leur place dans l’événement, notamment grâce aux nombreuses associations sur place, toutes dans une logique d’apprentissage et d’initiation auprès du grand publicS’il y a un exemple à suivre pour les prochaines éditions, c’est celui-là : continuer à proposer de la diversité aux visiteurs tout en prenant soin de les inviter et, surtout, de réellement les accompagner dans la découverte de tout le spectre de la culture geek.

Quoiqu’il en soit, avec ses 28 000 visiteurs affichés pour cette édition 2017, on constate que l’intérêt pour le “Bordeaux Geek Festival” ne cesse de croître. Ne lui reste plus qu’à apprendre de ses erreurs, à ajuster sa formule et mettre les bouchées doubles lors de la prochaine édition pour convaincre. Ce n’est qu’à cette condition qu’il parviendra peut-être à devenir l’événement geek majeur du Sud Ouest, et pourquoi pas, de la France toute entière.


Retrouvez un résumé vidéo de l’événement proposé par Mandora :

  • Plus d’informations sur le festival ici
  • Merci à l’organisation de nous avoir fait confiance en acceptant notre demande d’accréditation
Publicités

3 commentaires sur “Le Bordeaux Geek Festival 2017, le bilan

Ajouter un commentaire

  1. Bravo pour ta rétrospective de cet événement qui a l’air vraiment bien fichu je trouve ! Je pense que le paradoxe du “BGF” comme tu le dis reste quelque chose de positif : il faut réunir les passions, fédérer le JV même si chacun n’a pas les mêmes goûts et attentes ! Parfois je trouve que le JV est une terre d’antagonismes, suffit de voir ce qui se passe au niveau professionnel et toutes ces conneries de guerre des consoles par exemple ! Mais vu comment tu décrit le show ça donne vraiment envie d’y aller ! Dommage que j’habite à Paris !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tout à fait d’accord, c’est un bon moyen de rassembler tout ce beau peuple ! Cependant, nous sommes encore dans des travers du genre « ça j’adore et ça je connais pas donc ça m’intéresse pas. »… Ça s’est vraiment vu pendant l’événement, chacun un peu dans son coin, dans son délire :/

      C’est là où le festival à, je trouve, un peu échoué à rassembler ce monde, à attiser sa curiosité : les visiteurs étaient juste lâchés dans le hangar avec un programme et débrouillez vous ! À contrario, les blogueurs ont eu droit à des visites guidées des différents points d’intérêts accompagnées de rapides échanges avec les « responsables » de chaque thématique : ça fait toute la différence. On voit tout de suite tout d’un autre œil et c’est vraiment dommage que le public ne puisse pas avoir cette vision là qui change drastiquement notre rapport à l’ensemble. En tout cas, il est certains que si je n’avais pas eu ce privilège (et ça m’embête vraiment que ça en soit un pour le coup), mon papier aurait été sans doute très différent.

      Et merci bien ! 😉

      J'aime

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :