Dead Cells : Aperçu

Je dois avouer que pendant Animasia, malgré le fait que j’était là-bas en mode pro, j’ai toujours eu des réflexes de touristes. Mais quand mes yeux se sont tournés sur la démo de Dead Cells, je suis tombé directement amoureux.

dead-cells-logo

Mais qu’est ce que c’est ?

Ah mais patience chère lectrice ou cher lecteur (oui je suis galant n’est-ce pas ?) je vais vous le dire. Dead Cells est un action-platformer de type Roguevania. Pour tout ceux qui ne connaissent pas le terme de Roguevania, c’est un type de jeu dont les niveaux sont créés de façon procédurale et dans lequel on meurt beaucoup, et ooohhh oui, il va falloir vous habituer à mourir. Ce genre de jeu met également l’accent sur l’exploration. Il est développé par le studio Motion Twin, un studio indépendant Bordelais surtout habitué à la plateforme mobile. C’est d’ailleurs leur première expérience sur PC. Mais revenons au jeu. Vous allez incarner un homonculus : une sorte d’être vivant immortel qui n’a pas de véritable forme et qui peut habiter le corps d’un être humain. Au fil du jeu, vous allez devoir découvrir pourquoi vous êtes enfermé dans un château sur une île et qu’est ce qu’il s’y passe. Je n’ai pas pu en savoir davantage sur le scénario, et même s’il me branche et m’intéresse franchement, je ne pense pas que ce sera là le plus gros point fort du titre.

dead-cells-screenshot

Ça a beau être sombre… C’est beau

Avant même que je puisse toucher, j’ai un peu regardé ce que ça donnait et je dois avouer que l’aspect graphique est très soigné. Déjà, rien que le jeu de couleurs est vraiment bien travaillé : dans l’univers des catacombes où j’ai joué, on se retrouve avec un univers assez sombre mais pourtant pas dépourvu de couleurs. D’ailleurs, j’ai bien aimé l’effet que donne les lanternes avec cette petite zone de couleur chaude qui contraste avec le reste de la zone, c’est vraiment bien géré. Franchement, on a vraiment une très bonne ambiance qui nous donne directement envie de prendre la manette. De plus, on a un effet pixelisé assez discret qui conclut bien l’ambiance et fait un clin d’oeil aux Dark Souls par exemple. Niveau animation, le jeu est propre. On ne sent pas d’à-coup ou quoi que ce soit, toutes les actions semblent fluide et nous font ressentir le contrôle de notre personnage. Petit bémol tout de même, au niveau des ennemis. Leurs attaques vous sont souvent signalés et cela marche assez bien quand ils ne sont pas trop nombreux, mais, arrivé à un moment, on se retrouve avec une sorte de grosse mêlée générale un peu difforme qui n’est pas forcément lisible. Mais dans l’ensemble, les graphismes sont très réussis.

C’est avec les vieux gameplay…

Mais tournons nous plutôt vers la manette et parlons de gameplay car pour un action-platformer, c’est plutôt important. Ici on part avec des bonnes vieilles bases comme celles de Castlevania Symphony of the Night. Sur le stand d’ailleurs on nous l’a dit : « ce jeu a était créé comme un Castlevania moderne rêvé ». En tout cas la prise en main est plutôt simple : on comprends très rapidement le gameplay. Mais qui dit simple ne veut pas dire monotone. Au cours de votre aventure, vous pourrez trouver de nouvelles armes que vous pourrez débloquer dans des coffres grâce à l’argent récolté quand vous tuez des monstres. De plus, à chaque mort, vous allez pouvoir débloquer des nouvelles compétences grâce à la table alchimique du début et grâce aux différents types de monstres que vous avez tués dans votre run. Sinon niveau difficulté, c’est plutôt pas mal : on sent, en évoluant dans le niveau, une évolution dans la difficulté qui est assez lisse, on ne se retrouve jamais contre un gros mur. Au final on se retrouve avec un jeu qui n’est pas vraiment révolutionnaire au niveau du gameplay mais qui reste bien dosé, surtout pour les joueurs hardcore qui vont se faire surement plaisir. Cependant, il reste aussi accessible même s’il faudra mettre surement un peu de temps pour des joueurs moins expérimentés.

dead-cells-screenshot3

Et quoi d’autre ?

Sinon on peut parler un peu du scénario du jeu : vous incarnez un homonculus (inspiré de Full Metal Alchimest) une forme de vie sans réelle forme et immortel qui peut prendre la possession d’un corps mort. Vous êtes bloqué dans un château sur une île et vous allez devoir découvrir les raisons de votre présence sur cette île et savoir ce qui se passe dans cet endroit étrange. Nous n’avons pas eu d’autres informations donc il faudra attendre. Pendant Animasia, nous avons pu jouer à deux modes de jeux : le mode solo normal et un mode score. Le mode score a un concept assez simple : vous partez avec 500 points et chaque seconde passé vous enlève un point. Alors comment gagnez des points ? Très simple, défoncez les mobs que vous allez rencontrer. À votre mort, votre score est relevé : il y aura un classement pour les meilleurs. Mais les développeurs cherchent aussi d’autres méthodes pour rendre ce classement plus fun et accessible, pour que vous ne voyez pas juste qu’un classement avec les 20 plus gros bill et vous en 5000ème position. De plus d’autres modes de jeu sont en recherche mais le studio veut garder un nombre de modes de jeux raisonnables mais qui en tout cas feront varier l’expérience.

dead-cells-screenshot2

Alors on peut en penser quoi ?

Pour une première expérience sur PC pour Motion Twin qui était surtout sur le jeu mobile, cette démo est vraiment impressionnante. Certes pas révolutionnaire, elle gère très bien ses classiques et les mélange à merveille, Dead Cells est un jeu à suivre de près. Si on devait émettre un doute, ce serait de connaître sa durée de vie et surtout s’il parviendra à ne pas être redondant ce qui peut arriver sur ce genre de jeu. En tout cas moi je vais suivre les news de ce jeu et dès qu’il y a plus d’info, je serai aux avant-postes pour vous les donner.

Publicités

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :