Le transhumanisme

Si vous faites un tour à la Silicon Valley, vous verrez que l’on met beaucoup d’argent dans beaucoup de projets qui essaient de repousser le plus que possible la mort, jusqu’à ce qu’elle devienne même un problème solvable. Oui quand on est un grand patron là-bas, rien n’est impossible, surtout l’immortalité. Grands sauveurs de l’humanité ou savants-fou, coup d’œil vers toutes ces expériences, ces possibles conséquences et ces origines : le transhumanisme.

La chasse à l’immortalité

Commençons par définir ce qu’est le transhumanisme. Le transhumanisme est un mouvement de pensée qui prends racine dans les années 70-80 même si on peut trouver des origines plus lointaine. Cette thématique est présente dans la série de jeux Deus Ex. Ce que ce mouvement nous propose, c’est l’amélioration de l’être-humain grâce à la technologie comme par exemple remplacer des organes par des machines, créer des prothèses, créer des neurones artificiels etc… En effet, l’Homme a énormément évolué au niveau intellectuel mais sa plus grande faiblesse reste son corps qui est plutôt fragile pour un grand prédateur. Le but du transhumanisme est donc de passer une nouvelle grande étape dans l’évolution de l’humanité pour atteindre une sorte de perfection.

Une suite de l’évolution médicale ?

hippocrate-gravure
Gravure d’Hippocrate, considéré comme le père de la médecine moderne.

On pourrait se dire que cette envie de perfectionner le corps humain vient de la grande augmentation de l’espérance de vie. Il est vrai qu’il y a trois siècles, très peu de gens pouvaient vivre 80 ans comme aujourd’hui et la mortalité infantile était courante. Ainsi, le transhumanisme permettrait une révolution du même genre que celle que l’on a connu aux XIXème et XXème siècle. Sauf que l’on va arrêter la comparaison ici. En effet, la médecine est là pour aider les humains à vivre une vie plus simple certes, mais la médecine n’est pas là pour changer la constitution en elle-même du corps humain. Elle est là juste pour soigner, prédire, conseiller, pas pour améliorer, surtout au niveau technologique.

robocop-screenshot
Robocop (1987), le transhumanisme à son paroxisme.

Le transhumanisme, lui, essaie d’améliorer le corps humain pour annihiler les problèmes qui se posent à l’humain. Là où la médecine cherche un remède à une maladie par exemple, ici on va chercher un moyen pour que l’on ne l’attrape jamais tout simplement. Deuxième différence et non des moindres, la notion d’éthique est assez différente entre la médecine et les transhumanistes. Le naturel reste assez au centre de la médecine alors que le transhumanisme le voit plus comme un obstacle par exemple. Donc non, on ne peut comparer ce mouvement juste à une simple évolution médicale : c’est une toute nouvelle idéologie que certains grands patrons essaient de réaliser.

La Silicon Valley : Les porteurs de l’immortalité

Mais alors pourquoi parler de cette pensée maintenant ? C’est tout simplement que cette envie de perfectionner le corps humain grâce à la technologie est l’un des doux rêves des milliardaires de la Silicon Valley, cet endroit où l’argent n’est pas un problème et où l’on croit que tout peut se réaliser sans aucun problème. Des personnes comme Sergey Brin, co-fondateur de Google, Peter Thiel, créateur de PayPal ou encore Larry Ellison, fondateur d’Oracle qui a clairement dit :

larry-ellison-medaillon

“La mort n’a jamais eu de sens pour moi.”

(Nous allons revenir sur cette phrase plus tard dans l’article).

symbole-transhumanisme-h+
H+, symbole du transhumanisme.

Tous ces investisseurs, qui pourtant ne se considèrent pas du transhumanisme, lance de nombreux projets à droite et à gauche pour aller toujours plus loin dans l’allongement de la durée de vie dans des nouveaux labos. De nos organes à nos os en passant par notre sang, toutes les possibilités sont émises pour faire de l’Homme un être presque invincible et suprême qui pourrait non plus se soigner mais se réparer. Un organe défectueux ? On en a en stock. Vous ne courrez pas assez rapidement ? Un traitement génétique peut vous aider. Vous voulez manger pour trois ? Des microrobots s’occuperont de vous pour que vous ne sentiez pas d’effets secondaires.

Bon, ce dernier projet n’existe pas mais la logique reste la même. L’humain ne sera plus humain, il sera une sorte… Une sorte… Une sorte de dieu. Mais transformer l’homme en machine invincible apporte bien plus de problèmes que nous pouvons en résoudre.

Quel serait l’avenir ?

Pour mieux comprendre les dégâts qu’une telle révolution peut faire, nous devons regarder vers le futur pour entrevoir les possibles conséquences. La toute première semble logique : si les hommes peuvent vivre plus de 1000 ans (au moins), l’humanité connaîtra une nouvelle transition démographique qui risque d’être gigantesque. Or, nous avons déjà du mal à encaisser la première transition qui a fait exploser la population mondiale à plus de 7 milliard de personnes. Pour éviter cela, il faudrait bannir notre reproduction naturelle (pas la sexualité hein !!!) et mettre au point une reproduction juste artificielle pour créer des générations qui se feront tous les 300-400 ans.

bienvenue-a-gattaca-banniere
Dans « Bienvenue à Gattaca » (1997), on retrouve le concept de reproduction contrôlée.

Sans parler de tous les problèmes éthiques que cela pose, on va connaître des générations qui auront une hégémonie pendant plusieurs siècles, ce qui fait que les idées risquent de stagner pendant un bon bout de temps. Pour faire simple, vous en avez marre des politiques qui reste à des postes hauts placés pendant longtemps ? Et bien imaginer ça pendant plusieurs siècles.

N’oublions pas aussi que même si nous pouvons changer notre corps pour le perfectionner, on ne peut pas changer notre esprit qui est calibré pour vivre 80 ans. On ne peut donc pas prédire comment vont réagir les premières personnes à vivre aussi longtemps, surtout que cette évolution risque de se faire très rapidement.

the-man-from-earth
À sa manière, « The Man from Earth » (2007) aborde le principe de vie éternelle et l’impact psychologique que cela peut avoir.

Enfin n’oublions pas qui fait cela et quel budget il faudrait pour maintenir son train de vie pour avoir cette technologie. Oui, le rêve transhumaniste est surtout réservé aux riches et risque donc de créer deux classes qui seront clairement séparées. Ce sera juste une classe dominante très minoritaire mais avec des capacités affolantes contre une classe dominée majoritaire mais sous-développée technologiquement. Au final, on pourrait comparer cela à la mythologie grecque, avec des dieux qui joueraient avec la population, et resteraient dans son panthéon.

deus-ex-human-revolution
« Deus Ex : Human Revolution » (2011) traite avec profondeur toutes les problématiques autour d’une société divisée par le transhumanisme.

On arrête le progrès ?

Alors est-ce qu’on arrête le progrès ? Est-ce qu’il faut ne plus rechercher ? Bien sûr que non. Le progrès scientifique (ici médical) doit continuer mais il doit pas se faire à n’importe quel prix. La science doit avancer mais avec son éthique comme barrière pour ne pas faire n’importe quoi. De plus, nous ne sommes pas prêt psychologiquement à faire face à un monde où “la mort est morte” car beaucoup de nos idées, l’excitation de la vie, l’envie de réaliser le plus de trucs dans notre vie…. tout ça disparaîtra. Notre évolution ne doit pas se faire au rythme brutal de la technologie mais pour une fois, à un rythme plus doux : celui de l’humanité.

Publicités

2 commentaires sur “Le transhumanisme

Ajouter un commentaire

    1. Je ne m’affole pas mais il faut noter que ce rêve de vie éternelle est très puissant et fait mettre en oeuvre des sommes d’argent colossal. De plus les recherches de technologies ne sont jamais fait doucement, il y a rien qu’à voir aujourd’hui les bonds gigantesques que l’on a fait

      Aimé par 1 personne

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :