Quand les jeux de Sport tirent sur la corde

Vous savez, ça arrive à beaucoup de monde de critiquer la série des FIFA. Ce jeu qui a sûrement payer la retraite de Seth Blater grâce aux droits a souvent était critiqué par beaucoup de gens à cause du peu d’évolution qu’il a connu ces dernières années. Cette critique peut souvent être balayée en regardant les différentes séries qui ont marqué le jeux-vidéo : Pokemon par exemple. La série de base n’a connu que très peu de changement et pourtant personne ne se plaint hormis peut-être sur le fait qu’ils trouvent leurs nouveaux pokemon au fond de leurs poubelles.

fifa-16-jeu-ps3-jaquetteAlors me direz vous, mais laluneauxlapins, toi avec ton pseudo illisible pourquoi nous parles tu de FIFA 16 si tu ne vas pas le défoncer ? Vas-tu alors l’encenser ? Et bien laissez moi vous dire que non, je ne vais sûrement pas l’encenser. Ce qui m’a amené à en parler c’est le grand foutage de gueule qu’est ce jeu sur PS3. Vous savez cette console old-gen que vous utilisez toujours car putain la nouvelle génération est chère et vous devez payer le online pour jouer. Cette console qui doit déguerpir le plus vite possible pour cacher le fait que cette nouvelle génération de console n’apporte rien de nouveaux. Et bien EA est l’un des derniers, comme d’habitude, à produire des jeux sur cette console.

Mais pourquoi donc encore produire des jeux sur cette console qui est “obsolète” ? Très simple : ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une nouvelle console restent toujours une part de marché. Et oui les bons samaritains de chez EA sports font des jeux de qualité pour ceux qui n’ont pas grand chose.

De qualité ?

Oui ça c’est ce qu’on pourrait croire du leader dans la simulation de football, en partant du principe que l’on aurait quelque chose de certes moins beau mais au gameplay similaire. Et bien je peux vous promettre que pour avoir touché les deux versions ce n’est pas les mêmes sensations que vous allez avoir. De plus vous allez vite remarquer qu’il manque des détails qui auraient pu très facilement être ajoutés comme l’arbitre qui trace une ligne pour le mur sur le coup-franc, plus de détails sur les clubs etc (si vous ne comprenez plus rien vous inquiétez pas le jargon football est fini). En fait quand on y regarde de plus près, cela ressemble à un certain FIFA 11. Oui vous savez celui qui est sorti il y a 5 ans et qui vaut 1 euro en occasion.

fifa-11-screenshot
Fifa 11

Bon il est vrai que je force un peu car la console ne peut pas pousser indéfiniment, mais même aux niveaux de certaines animations qui sont sur next gen, elles n’y sont pas là ce qui est très dommageable car pour certaines elles auraient très bien pu être mises sur ps3. Par exemple le fait qu’il y ai la présentation pour chaque championnat et pas juste une présentation unique. Mais on peut se dire qu’ils ont sûrement amélioré le jeu et corrigé quelques détails comme l’IA par exemple ? Que nenni, les mêmes problèmes apparaissent et encore mieux la nouvelle interface ne fait que ramer ce qui est une évolution par rapport au 11 qui au moins, lui, ne ramait pas. Même pire vous allez avoir de nouveaux problèmes comme par exemple (en tout cas pour moi) un arbitrage des plus douteux qui feront passés les arbitres en élémentaires pour des professionnels. En fait la seul nouveauté que vous trouverez ici bas est la faible présence des équipes nationales féminines qui, malheureusement pour ces femmes qui méritent bien mieux que ça, ne sont qu’un argument de vente.

Une exception ? 

On peut alors se dire, à condition d’avoir les yeux d’un enfant pur et innoncent, qu’Electronic Arts a juste fait une erreur de parcours ? Oh c’est loin d’être la première fois que EA et surtout EA sports font des jeux de contrebande. Entre la série Nba live (basket) qui a essayé de ressortir des cartons mais s’est écraser de façon ridicule et la série NHL (Hockey) qui est très critiquée par ses fans, ils n’en sont pas à leur coup d’essai. Et il faut dire que pour le prix de 69.99 euros à chaque fois, chaque année, ça mériterait pas mal d’attention pour leurs jeux pour que ça ne ressemble pas juste à une mise à jour des stats de sportifs.

nba-jeu-durant-screenshot
Kevin Durant dans un jeu NBA montrant subtilement son accord avec nous

Malheureusement, l’exemple d’EA Sports met en lumière un des plus gros travers des jeux de sport : celui d’être considéré, aussi bien par les joueurs que par les éditeurs comme des jeux inférieurs, commerciaux avant tout.

Jeux de sports = inutiles ?

Bon là je vous vois donc venir avec vos torches pour commencer à préparer un bûcher sur une place public qui en a déjà trop vu c’est à dire facebook ou twitter (où vous pouvez nous suivre, cliquez). Vous vous dites que de toute façon les jeux de sports n’apportent rien de nouveau.

Bon il est vrai que les jeux de sports ne vont pas apporter grand chose en terme d’innovation au niveau de la mise en scène ou des scénarios. De plus ces jeux là vieillissent très mal, si vous regardez les premiers jeux de football vos yeux vont littéralement brûler. Mais il faut aussi dire que ces jeux ont souvent était aussi les premiers à être développés comme avec le tennis par exemple. En effet comme les règles sont déjà établis et connus de tout le monde, il est donc simple à vendre à un grand public. Mais il faut aussi dire que les jeux de sports ont aussi permis de grands progrès que ce soit au niveau des graphismes mais aussi de l’intelligence artificielle qui est très importante dans ce type de jeu. Enfin beaucoup d’enfants, comme moi, ont commencé à jouer au jeux vidéo grâce à ceux là parfois pour le meilleur et souvent pour le pire.

pong
Pong, le tennis réduit à sa plus simple expression

Alors on pense quoi ?

Bon là vous vous dites que je n’émet aucune position, voir même que je suis payé par EA pour cacher leurs saloperies. Même si cette idée m’excite, je n’ai pas encore assez d’internautes qui me suivent pour que mon âme en valent le coup. Mais pour en revenir au sujet, les jeux de sports sont des jeux comme les autres. Certes ils n’ont pas une grande profondeur scénaristique etc mais ça reste une catégorie à part entière. Surtout quand la plupart des éditeurs développent des jeux fait pour l’eSport, donc au final, en extrapolant, des jeux de sport. Car en regardant bien, que ce soit une compétition de FIFA ou une compétition de League of Legends ou bien de Street Fighter, même si chacune d’entre elles nécessitent différentes capacités, elles nécessitent une grande connaissance du jeu et aussi beaucoup de skill. Le problème n’est pas les jeux de sports. Critiquer les gens qui adorent y jouer est complètement improductif d’ailleurs, car au final à part les dégoûter de la communauté du jeu-vidéo vous n’aurez rien fait d’autre. Le problème c’est que les jeux de sports sont vus par ceux qui les produisent comme des jeux au rabais uniquement produit pour être vendus et rien d’autre. Ces jeux devraient être un point d’entré dans le monde du jeu vidéo pour les férus de sports, leur prouver que c’est un média qui bouge et mérite qu’on le suive, pas juste un passe-temps qui ressert encore et toujours les mêmes expériences…

Publicités

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :