Critique – Kayane : Parcours d’une e-combattante

Le parcours de Kayane est unique en France. Alors quand l’auto-biographie de la joueuse, de l’animatrice mais surtout de Marie-Laure, le vrai prénom de Kayane, sort en livre, direct j’ai été intéressé. Est-ce que son livre écrit avec Florent Chastel a répondu à mes attentes? La réponse est juste en dessous.

Le Parcours de la combattante

kayane 1ereLe livre s’ouvre sur une jeune fille répondant au nom de Marie-Laure Norindr. Du haut de ses 9 ans, elle découvre pour la 1ere fois le monde des conventions de jeu-vidéo et l’art de la confrontation manette en main (essentiellement masculine à cette époque). Et de cette expérience bonne ou mauvaise va naître une envie (pas forcément une rage) de gagner et de faire sa place dans un monde à l’époque très masculin et remplis de stéréotypes.

De son premier tournoi, jusqu’à l’EVO et au MLG, de son enfance quelques fois mouvementé jusqu’à son voyage au Japon, on découvre Kayane sous un autre angle que celui de la pure joueuse. Car ici, ce que l’on voit, c’est ce qu’elle a ressentit pendant tout son parcours et pas forcément les différentes techniques qu’elle a utilisé pour vaincre ses adversaires. En effet, le vocabulaire du jeux-vidéo y ai réduit au strict minimum et les termes y sont très souvent expliqué ce qui permet au livre d’être compréhensible pour tout le monde et aussi de n’être pas trop froid et donc touchant.

Un constat franc sur le jeu-vidéo, sa communauté et son évolution

kayane evoEn suivant tout son périple, on découvre le jeu-vidéo et l’e-sport de l’intérieur, surtout les personnes qui composent la communauté derrière. On voit aussi une évolution de Kayane dans un univers qui change rapidement. Des conventions faites de bric et de broc dans une salle des sports aux tournois à Las Vegas, oui, il y a eu une certaine évolution. Grâce à ça on a une critique sans amertume et loin d’être dure sur certains aspects du jeu-vidéo et des joueurs. Par exemple, une jeune Kayane qui en finissant deuxième du championnat de France gagne entre autres quelques hentai montrant que au début des années 2000, personne ne s’attendait à voir une jeune fille allait aussi haut dans la compétition, voir même à y participer. Mais on voit aussi une amélioration pendant tout le parcours du livre avec, par exemple, la création d’un tournoi à l’EVO pour les femmes ce qui les incite à davantage jouer.

Quelques défauts à souligner

Après le livre n’est pas forcément parfait et heureusement sinon je me poserais beaucoup de questions sur l’intérêt d’écrire des pages alors que j’aurais pu dire “c’est parfait”. Bref déjà un premier défaut que je trouve, c’est qu’il n’y a pas d’illustrations sur les personnages que Kayane joue. Cela aurait pu permettre de mieux comprendre l’univers dans lequel elle a été baigné même si il y a pu avoir des problèmes de droits au niveau de la diffusion des images des différents personnages. Aussi, il aurait été préférable d’insérer les photos qui ont étaient mises à la fin dans le texte. Je ne demande pas de faire un livre à images mais je pense que cela aurait pu bien imager l’histoire portée par Kayane. Un petit regret à noter qui est aussi du au fait que ce soit une auto-biographie, c’est de ne pas voir d’autre parcours en parallèle de joueuses (même si au début de la carrière de Kayane c’était plus que rare). Enfin un dernier défaut, j’aurais bien voulu en connaître davantage sur l’organisation des compétitions e-sport surtout les plus récentes et aussi en connaître un peu plus sur la compétition aujourd’hui.

Un parcours qui sert d’exemple

Au final, ce que l’on sens dans ce livre c’est qu’il veut servir d’exemple. Attention pas dans le genre : « alors tu vois là tu fais pareil que moi et tu verras ce rêve bleu à la prochaine à droite ». Non. Ici, Kayane nous montre que dans n’importe quel métier ou dans n’importe quelle passion, si on se donne les moyens et que l’on reste motivé, on peut toujours atteindre son but. Que l’on soit un homme, une femme voir même des scoubidous, il faut s’accrocher à ses rêves. De plus, ce livre montre aussi que l’on peut faire changer les mentalités et les stéréotypes. Car il faut bien avouer que sans son parcours, la place de la femme sur la scène e-sport française aurait était moindre.

kayane_article

Un livre qui permet de faire réfléchir sur nous les gameurs

Mais pour moi le plus intéressant, c’est qu’ici on à un regard à froid sur la communauté et donc au final sur nous. Car dans certaines actions ou réactions, dans certains avis on peut s’y retrouver. Par exemple, je me suis retrouvé dans sa description de personne battu par elle quand elle était encore enfant. En effet, je me suis vu dans ces joueurs qui sous un excès de rage lancent des insultes à tout va. Je dois avouer que je (et au final on) ne vois pas la porté de certains mots, alors qu’au final cela m’ai déjà arrivé d’expérimenter cela. On voit donc mieux à quel point les mots sous le coup d’une rage passagère peuvent être violents. Mais mieux que d’être juste une leçon de morale, c’est plus un apprentissage où il n’apparaît pas de méchants ni de gentils.

Pour résumer

Ce livre de Kayane est pour moi une vraie réussite. En plus de réussir à raconter son histoire sans qu’il y ai de l’égocentrisme, elle arrive aussi à dépeindre le jeu-vidéo pas comme quelque chose à part ni juste comme une simple compétition, mais comme une véritable passion comme le cinéma ou le football. Ce livre, je le conseille à tous ceux qui aiment le jeu-vidéo ou ceux qui veulent le découvrir et s’y intéresser davantage. Et je finirais sur une citation d’Oscar Wilde qui a tellement était utilisé que ça en ai devenue cliché mais je fais ce que je veux. Bref cette citation va bien avec le parcours de Kayane : “Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on finit toujours dans les étoiles”.

Publicités

Et si tu nous donnais ton avis ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :